· 

En finir avec les "OKAZOU"

Organisation de la maison, Home Organising
Comment se défaire de la bonne excuse pour tout garder ?

 

C'est parti, vous vous êtes décidé(e), vous allez trier et ranger la cave ! Vous avez tout prévu, vous passez à l'action. Mais devant la plupart des objets, vous bloquez et vous vous dites : "Oui, mais ça je le garde quand même, au cas où,…".  Vous aimeriez pouvoir vous séparer de ces choses à l'utilité hypothétique mais cela vous angoisse ? Comment faire pour en finir avec ces "okazou" ? 

 

 

Bon nombre d'entre nous a déjà prononcé cette phrase "Je le garde au cas où". On remet de l'ordre mais l'espace reste très encombré de tous ces "okazou" qui s'entassent dans le grenier, la cave et tout autre espace de stockage. 

 

Les "okazou", ce sont ces objets que l'on garde et qui n'ont aucune utilité immédiate, prévue ou possible. Ils ont peut-être eu leur heure de gloire dans un passé plus ou moins lointain et quelque fois on ne s'en est même jamais servi. On les conserve alors dans l'optique de, peut-être, en avoir besoin un jour. Leur conservation est soit assumée, soit cachée aux yeux de l'entourage bien à l'abri :-) 

Résultat, le rangement semble être un processus sans fin, peu efficace. 

 

Peur de manquer

 

Parfois, la simple idée de se séparer de quelque chose peut provoquer une crainte, celle d'en avoir à nouveau besoin plus tard. Au-delà de l'utilité probable de cette chose, on se focalise sur le fait qu'elle puisse nous manquer. 

 

On garde les choses car l'expérience nous a appris que, dès qu'on se débarrasse de quelque chose, on le regrette de suite après. On a bien appris la leçon et on choisit de tout conserver. 

 

Derrière cette "peur" de jeter se cache souvent une peur de "manquer" qui peut s'ancrer dans notre histoire personnelle. C'est très souvent inconscient. Nos grands-parents, qui ont vécu des temps de privation, la guerre notamment, ont souvent adopté ce mode de fonctionnement. Mais pas que…

 

Trouver la limite

 

Entre la volonté d'être prévoyant, d'anticiper et celle de tout garder, il y a une marge.

Remplir sa maison d'objet "en prévision de", s'encombrer de tout un bric-à-brac, gérer tout ce bazar et passer des heures à chercher le machin dont vous avez subitement besoin est couteux en temps, en espace et en énergie. 

 

D'autant plus que, dans de nombreux cas, on ne se souvient même plus qu'on possède l'objet en question. C'est souvent par la suite et par hasard qu'on tombe dessus et qu'on se dit : "Ah, oui, zut, je le cherchais l'autre jour". C'est vrai, non :-) ?

 

Décider et déculpabiliser

 

Trier ses affaires, c'est faire des choix et faire des choix c'est renoncer. 

 

Au-delà des critères de tri habituels, vous pouvez aussi de tenir compte de : 

- La valeur de l'objet et la facilité à s'en procurer un autre en cas de besoin. Il est possible d'emprunter certains équipements ou de les louer. 

- Le nombre d'objets du même type que vous avez déjà. Oui, vous gardez les boîtes de langes pour ranger mais pas la peine d'en avoir 150, non ? 

- Le caractère tendance de l'objet, les vêtements entrent dans cette catégorie. La mode change rapidement. A quoi sert de garder un pantalon en taille 36 alors qu'on fait un 40 "au cas où" ? Il est fort probable que lorsqu'on pourra à nouveau rentrer dedans la coupe sera démodée. 

 

Être créatif

 

Et si vous jetez un objet et que vous en avez besoin plus tard ? Et bien, oui, la probabilité existe… mais finalement, ce n'est pas bien grave ! Avant de foncer directement dans un magasin pour acheter ce qui vous manque, on peut aussi utiliser notre créativité et trouver un objet de substitution qui fera très bien l'affaire. Ça marche aussi :-) Vous pouvez être rassuré(e). 

 

Et vous, les "okazou", vous connaissez ? Partagez votre expérience via les commentaires ci-dessous. Vous avez aimé cet article, partagez-le sur vos réseaux sociaux :-)

 

Sabrina de HooSphère

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

"La simplicité est la sophistication suprême". Léonard De Vinci

CONTACTEZ-MOI

HooSphère

Sabrina Charles-Crucifix

info@hoosphere.com

(+32) 497 55 17 00  |  (+352) 671 107 975

Sabrina Crucifix sur Sibret, BE sur Houzz

RECEVEZ LA NEWSLETTER

Vos données personnelles seront traitées en conformité avec notre charte de confidentialité